top of page
  • Photo du rédacteurCFM

Tout savoir sur : Le couple et la puissance moteur

Dernière mise à jour : 12 avr. 2023

Dans toutes nos formations, la question fatidique du couple et de la puissance moteur se pose. Et bah tu sais quoi ? La réponse est presque toujours à côté de la plaque, et on ne parle pas de celle fixée derrière ta machine... Allez, on t’explique la différence entre les deux, la vraie différence, pas celle qu’on trouve dans les discussions du samedi soir après une balade moto...


Tout savoir sur la puissance et le couple moteur

Comment expliquer à tes potes la différence entre couple et puissance pour te mettre en avant et impressionner tout le monde à la pause...

Commençons par la puissance car c’est la notion la plus simple. Attention cependant à ne pas confondre la puissance moteur et la puissance fiscale. Toutes les deux s’expriment en chevaux, l’une en chevaux moteur (ou en Watt) et l’autre en chevaux fiscaux. Laissons de côté les chevaux fiscaux, en général on s’en rappelle bien, puisqu'ils déterminent le prix de notre carte grise et de notre prime d'assurance et n’a pas grand chose à voir avec la capacité réelle de notre moteur.


La définition, en physique est la suivante : « La puissance reflète la vitesse à laquelle un travail est fourni. » Autrement dit, la puissance correspond à la vitesse maximale de notre machine, exprimée en km/h. Une moto dotée de 120 chevaux aura donc une vitesse maximale plus élevée qu’une moto de 90 chevaux. J’espère que tu suis, car ça va se compliquer, et on ne t’en voudra pas si tu dois relire une seconde fois ce paragraphe...


La puissance est une grandeur théorique qui s’obtient par la combinaison du couple et de la vitesse de rotation du moteur (Et oui, on t’avait dit que ça se compliquait !). Mais vulgarisons tout ça. La puissance a besoin du couple et d'un régime moteur élevé pour s’exprimer. D’accord, mais c’est quoi le couple !! Ne précipite rien, on y vient.


Le couple moteur correspond au degré d’effort fourni par celui-ci pour pouvoir avancer. C’est donc la sensation de poussée, ou le coup de pompe au cul si tu préfères, lorsque tu tournes ta poignée de gaz. Il s’exprime en Newton-mètre (Nm) ou en kilogramme/mètre (Kg.m). La conversion est plutôt simple puisqu’il suffit de remonter une virgule pour passer de Nm à Kg.m. 178 Nm équivalent presque à 17,8 kg.m.


Attention, ce qui suit demande quelques notions de mécanique (nous tenons vous avertir que ne sommes pas responsables d’éventuelles surchauffes cérébrales).

Le couple moteur vient du fait que celui-ci associe deux grandeurs, une force et un bras de levier. La force est celle qui fait tourner le vilebrequin et le bras de levier, c’est la longueur entre le maneton et le vilebrequin. Si tu n’a pas compris ce qu’est un vilebrequin et un maneton, bah regarde sur internet ou vient en formation moto au CFM.



Après ce petit aparté, revenons à nos deux notions :

La puissance correspond donc à la vitesse maximale de ta machine et le couple à sa nervosité. Plus une moto a de couple, plus elle sera nerveuse (moto cross, par exemple), ce qui ne signifie pas qu’elle ira bien vite... Et l’inverse pour une moto qui est plus puissante, elle peut atteindre des vitesses de pointes élevées, mais progressivement si elle n’a pas beaucoup de couple.


On te voit venir, tu veux une moto avec beaucoup de couple et beaucoup de puissance pour impressionner ta passagère et enrhumer tes potes ? Oui, bah ça dépend de ta configuration moteur. Continue de lire et on se retrouve à la fin pour en discuter.


Le couple, la puissance et la configuration moteur

Le couple et la puissance moteur sont fonction de la configuration du moteur. Plus il y a de cylindre, plus la moto est puissante et moins il y en a, plus le moteur aura de couple. Prenons un exemple simple, une moto équipée d’un monocyclindre a beaucoup de couple, elle est très nerveuse, mais sa vitesse de pointe n’est pas élevée. À l’inverse, prenons une Honda Goldwing, donc un six cylindres, la machine aura une vitesse de pointe élevée mais un faible couple.


À savoir que les configurations moteurs vont généralement de 1 à 6 cylindres. On a l’habitude de dire que les tricylindres (Triumph, Benelli, Yamaha MT09...) disposent d’un couple de bicylindre et de la puissance d’un 4 cylindres. Quoi qu’il en soit, à toi de faire ton choix ! Tu es plus couple ou puissance ?


Moto virage
Adapter ses rapports de boîte se fait en fonction du tachymètre moteur.

La gestion du couple moteur

C’est bien beau tout ça, mais comment qu’on fait quand on est sur la moto ? Et bien tout se passe sur ton tachymètre moteur (ton compte tour si tu préfères). On a vu que la puissance correspond à la vitesse de pointe, donc à des régimes moteurs élevés (la petite aiguille est presque en zone rouge). Pour le couple, il existe pour chaque moto un nombre de tours précis pendant lequel ton couple est au maximum. Pour connaître ce nombre de tours, il suffit de regarder sur la fiche technique de ta machine. Encore une fois, internet est ton meilleur allié pour ça !


Prenons comme exemple une bonne grosse machine de 400 kg comme l'Indian Challenger. Elle est équipée d’un moteur bicylindre de 1 768 cm3 et d’un couple maximal de 178 Nm à 3 800 tours/minutes. Le développement de ses 178 Nm se fera donc à 3 800 tr/min. Avant, le couple maximal n’est pas là, après il n’est plus là !


Le couple maximal se développe donc à un tour moteur bien précis. C’est autour de cette donnée de couple maximal que les rapports doivent être changés. Il est donc inutile, pour le couple, de pousser le moteur à des régimes plus élevés.


Cette gestion du couple moteur et donc des rapports de boîte apporte beaucoup. Premièrement, l’adhérence du pneumatique arrière est améliorée (et oui, ta roue arrière est connectée à ton moteur, si ce n’est pas le cas, il vaut mieux éviter de sortir en balade !). Le pneu agrippe mieux le bitume puisqu’il est sollicité par le moteur.


Deuxièmement ta reprise est bien meilleure. Le moteur souffre moins des régimes extrêmes (bas ou haut régime) et s’use donc moins vite. Tu consommes moins et du pollues moins.


Virage moto, couple et puissance.
Le bon rapport de boîte et le filet de gaz sont indispensables à l’adhérence du pneumatique.

Les conseils de ton (futur) formateur

Tu l’as bien compris, savoir gérer ton couple moteur est gage de ta sécurité, mais aussi de la longévité de ta machine, de la fréquence de tes passages à la pompe à essence et de la préservation de l’environnement (oui, oui, tout commence par des petits gestes simples comme disent les écolos). Et si ta moto ne fait pas assez de bruit, inutile de rester en deuxième, change ta ligne d’échappement !


Petit récapitulatif pour finir cet article et vérifier que tu as tout compris :

  1. Le couple : c’est la nervosité de ta machine. Moins il y a de cylindre, plus il y a de couple. Il s’exprime en Newton/mètre (Nm) ou en kilogramme/mètre (kg.m).

  2. La puissance : elle correspond à la vitesse maximale à laquelle ta moto peut aller, plus il y a de cylindre, plus elle est puissante, elle s’exprime en chevaux vapeur ou en Watt.

  3. Prends la fiche technique de ta moto (facilement trouvable sur le net) et mémorise le nombre de tours moteur sur lequel ton couple est au maximum.

  4. Gère ton couple moteur en passant tes rapports au couple maxi et assure toi qu’il te reste toujours une réserve de gaz. Tu seras toujours sur le bon rapport, tu auras bien plus de grip, tu consommeras et tu pollueras moins.

  5. Inscris toi à une formation sur le CFM pour apprendre plein d’autre choses et faire de toi un motard responsable et heureux !

Les formations qui pourraient t’intéresser :






 

On espère que cet article t’a plus, si c’est le cas, fait comme YouTube, clique sur « j’aime ». On se retrouve bientôt pour plein de conseils et de techniques utiles. Et comme on dit aux States, « be happy and safe on the road ».


V et à bientôt !




Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page