top of page
  • Photo du rédacteurCFM

Tout savoir sur : Les cotes caractéristiques d’une moto

On se doute que tu sais que ta moto peut être mesurée, mais sais-tu que ces mesures ne sont pas anodines et qu’elles concourent au comportement de ta machine et ce, bien plus que tu ne le penses ? Reste avec nous parce qu’on met le nez dans les côtes caractéristiques et on t’explique en quoi ces mesures sont importantes et décisives pour l’achat d’un nouveau modèle...


Note sur les unités de mesure : tout au long de cette article, les unités de mesures seront exprimées en millimètre (mm) et en degré pour les angles.



L’empattement n'a rien à voir avec la largeur de ton entre-jambes...

Certains pensent que l’empattement correspond à la largeur de la selle. Et bien non, cette cote correspond à la distance entre les axes de la roue avant et celui de la roue arrière. C’est important parce que cette mesure définit en grande partie la stabilité et la maniabilité de ta machine.

L’empattement d’une moto

Plus l’empattement est grand, plus ta machine sera stable. Par contre, elle sera moins maniable et il sera plus difficile de la mettre sur l’angle. À l’inverse, plus cet empattement sera petit, plus elle sera maniable mais aussi moins stable.


C’est pas très compliqué à comprendre. Mais avec un petit exemple, ce sera plus concret. Prenons deux motos que nous connaissons bien au CFM. La première, l’Indian Challenger, la seconde, la Harley-Davidson Street Glide. Sur l’Indian Challenger, on mesure un empattement de 1 668 mm alors que sur la Harley-Davison, il est mesuré à 1 625 mm.

L’Indian dispose donc d’un plus grand empattement. Cela se ressent beaucoup au guidon malgré l’écart de 43 mm. Certes la Street Glide est un peu moins stable en courbe, elle est cependant plus maniable, notamment dans les giratoires (oui, parce qu’en réalité, un rond point et un giratoire, eh bien c'est différent : sur un rond point, la priorité à droite est de mise, alors que sur un giratoire, un cédez le passage est présent.). Cependant, l’Indian Challenger est en effet plus stable et apparaît rouler sur un rail. Pourtant, les deux motos sont toutes les deux dotées d’une roue de 19 pouces à l’avant et d’une partie cycle très proche.


L’angle de chasse ne correspond pas à l’angle avec lequel il faut aborder la biche qui sort du sous-bois...

L’angle de chasse est mesuré entre l’axe de la colonne de direction et la verticale passant par l’axe de la roue avant (si tu piges rien, regarde le dessin ci-dessous).

L’angle de chasse

Plus l’angle est petit, plus la moto est vive à mettre sur l’angle, mais plus les guidonnages seront présents. Avec un angle plus grand, la direction sera moins vive, mais la machine sera plus stable.


L’angle de chasse est souvent confondu avec le déport de chasse. À juste titre, puisque la prise de mesure est la même. Cependant, le déport ne correspond pas à un angle, mais à une droite. Si le déport de chasse est nul, ça signifie que la fourche est perpendiculaire par rapport au sol. Plus il est petit, plus la moto est maniable, plus il est grand, moins elle l’est, alors qu’elle gagne en stabilité.


Le déport de té ne signifie pas qu’un anglais boira son thé après 17h00...

Encore un déport, mais cette fois, il s’agit du té. Sans entrer dans les détails de l’amortissement, un té de fourche permet de fixer la fourche au châssis et à l’axe de direction.


Té de fourche
Un té de fourche

Le déport de té est donc la distance entre l’axe de la colonne de direction et les tubes de fourche. Augmenter ce déport diminue l’effort nécessaire pour tourner le guidon. Ça permet aussi d’augmenter l’empattement et donc la stabilité de la moto sans changer la valeur du déport de chasse (on ne sait pas si c’est vraiment clair en première lecture, donc hésite pas à relire, et à relire et si jamais tu comprends toujours pas, bah vient en formation.).

Le déport de té

On en a fini avec les côtes difficiles, pas de difficulté particulière pour le reste, on en parle tout le temps. Mais un peu de révisions ne fait pas de mal.


Le centre de gravité n’a pas été « inventé » par Newton...

Attention, voici la véritable, la seule et l'unique définition (c’est pas vrai, mais ça fait bien de dire ça), celle que les formateurs aiment entendre de la bouche des participants attentifs et dotés d’une brosse à cirage : C’est le point qui concentre la masse de la moto et sur lequel toutes les forces extérieures agissent.


La position du centre de gravité influe sur la stabilité de la moto. En effet, plus il est bas, plus la moto est stable. Il en est d’ailleurs de même pour la tenue de route. Ça, c’est ce que l’on nous rabâche au permis moto. Mais il manque une donnée. Il n’y a pas que la moto qui dispose d’un centre de gravité. Le conducteur et le passager en possèdent un aussi. Savoir se positionner correctement sur sa machine permet donc d’équilibrer les centres de gravité (celui du conducteur et celui de la moto).

Le centre de gravité à moto

La garde au sol ne signifie pas que la Vieille Garde s’est rendue...

Enfin une côte caractéristique qui parle d’elle-même. La garde au sol, c’est la partie la plus basse de la moto, située entre les deux roues. Une garde au sol haute permettra au conducteur d’incliner la machine avec un angle plus important avant que la machine ne racle le sol. Celui qui fait toucher les reposes-pieds avec un Trail ne met pas le même angle que celui qui le fait avec une Honda Goldwing.

La garde au sol moto

La hauteur de selle ne détermine pas la hauteur avec laquelle une personne arrive à péter plus haut que son cul...

C’est ni plus ni moins que la distance entre la selle de la moto et le sol. Elle détermine la taille de l’assise. Un conducteur de grande taille pourra facilement utiliser une moto avec une hauteur de selle importante et stabiliser la moto à l’arrêt, même si ses genoux toucheront le guidon en cas de taille trop importante. En gros, si t’as pas les pieds qui touchent par terre, c’est que la hauteur de selle est trop grande. Et c’est en ça que parfois, la moto est discriminatoire. Les personnes de petites tailles ont plus de mal à trouver une moto et font parfois face à un choix réduit, voir, pour certains, à ne pas faire de moto du tout.

Hauteur de selle

 

On espère que cet article t’a plu et que tu as appris pas mal de choses ! Même si réciter les définitions des cotes caractéristiques ne sert pas à grand chose, sauf à la pause pour impressionner tes potes, n’oublie pas qu’elles sont importantes, notamment dans le choix d’une moto. Elle le sont aussi pour mieux comprendre ta machine et ainsi lui demander ce qu’elle est capable de faire sans la pousser sur des limites qu’elle ne pourra atteindre.


On te dit à très bientôt, en attendant, comprends et ménage ta monture si tu veux aller loin et ride safe !


V

934 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commenti


bottom of page